8 ateliers sur le thème de la solidarité

Les journées d’accueil de l’IRFASE, ouvertes aux étudiants de première année toutes filières confondues, se sont déroulées les 21 et 22 septembre 2020 sur le thème de la solidarité. Des ateliers animés par un artiste et un formateur ont été proposés aux étudiants, qui ont pu découvrir et expérimenter différentes pratiques artistiques. La solidarité s’est ancrée dans leurs corps, leurs voix, leurs gestes et leurs regards. Deux journées joyeuses, sensibles, émouvantes, où le talent de chacune et chacun a pu s’exprimer. Une occasion unique de se rencontrer et de découvrir l’école. Nous leur souhaitons la bienvenue et de belles études.

La découverte du jonglage avec Gérard Clarté et la formatrice Françoise Redon.
Les étudiants ont été sensibilisés à différentes techniques de jonglage. Ils ont manipulé plusieurs objets et appréhender avec leurs corps l’espace et le mouvement. Ils ont également appris que le jonglage peut-être un outil de médiation utile dans leurs futurs métiers.

Un carnaval encadré par les artistes, Serge Roussas et Magalie Leprevaust et le formateur Patrick Perrin.
Comment dénoncer les violences policières et organiser un carnaval avec très peu de moyens pour s’affranchir de notre société consumériste ? Voilà ce que nos étudiants ont découvert. Répartis en deux groupes (musique et création de costume) ils ont créé un carnaval et défilé devant et dans l’IRFASE pour célébrer les valeurs mises en lumière par le mouvement « Black Lives Matter ».

De la création picturale avec l’artiste plasticien Jean-François Donati et la formatrice Ségolène Payan.
A partir de photos, de dessins et de mots, les étudiants ont créé en groupe des tableaux qui questionnent la solidarité et le regard que nous lui portons. Des créations que vous pouvez admirer sur les murs de l’école.

La prise de parole animée par la comédienne Marielle Rémy et Arnaud Thomas, formateur à l’IRFASE.
Comment prendre la parole en groupe ? Comment présenter son camarade ? Les étudiants ont expérimenté le travail sur la voix, la mise en mouvement au travers de différentes situations. Ils ont réfléchi à la part du colibri qui est en eux ou créé une histoire en groupe à partir d’un mot, d’une phrase.

Le chant avec la chanteuse Sheylla Barros et la formatrice Stépahnie Mathevon.
Les étudiants ont d’abord été initiés au chant en travaillant leur souffle et leur voix. Ils ont découvert aussi plusieurs types de chant pour ensuite expérimenter les différentes applications du chant, l’apport bénéfique de la musique sur les gens.

Un atelier d’art plastique animé par l’artiste Olivier Gonties et la formatrice Louisa Baralonga.
Les étudiants ont créé des tableaux à partir de collage, dessins, sculptures pour mettre en lumière le thème de la solidarité.

Le théâtre sous la direction du comédien Jean-Michel Jouhanneau et le formateur Karim Gacem.
Les étudiants ont pioché dans des livres des phrases qu’ils ont ensuite mises en scène. Un travail de groupe où ils ont appris à dire un texte à haute voix et à l’interpréter.

De l’art thérapie encadré par Coumba Davy, coach-thérapeute et Virginie Brisac, coordinatrice de la filière Educateur spécialisé.
Coumba Davy est un ancien éducateur spécialisé qui s’est formé à l’art thérapie. Les étudiants ont pu expérimenter son approche originale en associant deux techniques :  la Danse Mouvement Thérapie (DNT) et l’Expression Primitive. A travers sa pratique, Coula Davy leur a transmis sa philosophie l’Ubuntu : « Je suis ce que je suis grâce à ce que nous sommes tous ». Une prise de conscience de soi et des autres qui leur sera bien utile dans leur vie.